mercredi 28 juin 2017

Un rayon de soleil....

Parfois dans la vie certains événements relativement négatifs s'enchaînent. Cela nous est arrivé récemment. Après avoir dû remplacer notre machine à laver fin mai, mi juin alors que nous commencions à sortir la tête de l'eau nous avons dû faire face à une jolie vague de nouvelles a priori négatives : le même jour j'apprenais que si le reste la famille allait bien hormis une allergie pour cher et tendre ma vésicule avait rechuté entraînant avec elle le rein droit voir le gauche et provoquant une tension de neuf (et encore je me sentais assez en forme par rapport à certains jours précédents autant dire qu'elle a dû être basse). Bref je repars avec un traitement et un "Faîtes attention à vous " de la part du docteur et commence à réfléchir avec cher et tendre pour aider ma tension. À notre retour, en rangeant les affaires, j'entends un drôle de bruit dans la salle d'eau et m'aperçois que notre ballon d'eau chaude s'est transformé en magnifique fontaine avec jet. L'eau ressortait par le haut. Bref ce soir-là au lieu de me poser, je me suis retrouvée avec mon mari à écoper pendant que lui cherchait l'origine de la fuite et ce qu'il était possible de faire sans oublier qu' il fallait laver les enfants et les nourrir en parallèle. Ce soir-là eux ont eu de l'eau chaude, nous, nous avons fait avec les moyens du bord comme ce fut le cas jusqu'au vendredi où cher et tendre et les garçons ont installé le nouveau ballon, beaucoup plus léger que l'ancien (j'ai participé à l'installation et la désinstallation de ce dernier). À vrai dire la coupure de courant liée à l'orage qui avait frappé la veille était plus romantique - éclairés notamment par les bougies faites par les enfants lors de la visite de Mercurius - que cette aventure de ballon où pour une fois nous étions ensemble mais les pieds dans l'eau, moi à avoir la tête à aider et faire avancer la maisonnée. Oui, mais bizarrement, ce mercredi-là le facteur n'est passé que dans l'après midi, et donc en rentrant de chez le docteur j'ai trouvé dans notre boîte à lettres un paquet. Trop accaparée par les événements du soir, je ne l'ai ouvert que plus tard et voici ce que j'y ai trouvé : 

 Et oui! Un carnet Leuchtturm! offert par Enid! comme le dit le gentil mot joint dans le paquet que j'ai rangé dans la pochette située en fin de carnet. Vous imaginez combien ce geste m'a touchée et je profite d'un billet pour lui adresser ma gratitude. 😉

 Parlons maintenant du carnet. J'ai été surpris par sa rigidité, mais il faut bien cela pour un carnet qui a destination à être emmené partout. L'élastique est une très bonne chose surtout si on glisse des choses dans la pochette. 

Sur la première page nous avons un espace pour indiquer notre identité et notre adresse (désolé la photo est floue).

Ensuite nous trouvons trois pages d'index non numérotées

 Puis viennent les pages à remplir numérotées de 1 à 249 dont 8 sont prédécoupées pour les détacher si besoin.

prédécoupage
 En fin de carnet nous avons donc la pochette

Le carnet est livré avec des étiquettes autocollantes pour la couverture et  la tranche du carnet

Il y a bien sûr une petite touche de la maison mère : à gauche un mot de remerciement nous souhaitant d'avoir du plaisir à utiliser le carnet et à droite un dépliant précisant les avantages du carnet  et l'histoire de la société ainsi qu'une présentation de tous les produits Leuchtturm1917 (1917 pour la date de la fondation).



Et enfin deux rubans marque pages assortis à la couleur du carnet (vert pour moi comme l'espérance me disait-on petite). 

Voici donc une nouvelle expérience qui débute pour moi dont je vous partagerai de temps à autres certains moments. L'idée étant de garder autant que possible un esprit Steiner mais pas uniquement. Encore UN IMMENSE MERCI à Énid! 

Bonne journée à vous tous !

mardi 27 juin 2017

Une belle histoire de chenille et papillon

Aujourd'hui je vous invite à faire une promenade du point de vue d'une chenille.

Pour ce faire nous allons utiliser ce livre :



Pour les caractéristiques techniques son format est de 22x29.5 cm, sa couverture est cartonnée et il comporte 32 pages mais magnifiques, vous allez pouvoir le constater. Le texte est écrit par Elfi REBOULLEAU et les illustrations en laine cardée sont de Célia PORTAIL dont vous pouvez admirez le travail ici : http://celiaportail.blogspot.fr/

  Le thème principal traite de la quête de soi. L'intérêt de ce livre concernant ce thème : il le présente avec des mots simples, un vocabulaire et une syntaxe élégants, et une poésie réhaussée par les illustrations. La quête de soi n'est pas un cauchemar, une douleur atroce, bien au contraire mais comme le dit l'adage "tout vient à point à qui sait attendre". 

Le héros est une chenille nommée Lucien qui admire les papillons pour leur grâce, leur agilité et leurs magnifiques couleurs. Il aimerait tant être l'un d'eux lui qui se sent si mal à l'aise avec son corps dodu et poilu. les papillons ont beau venir le réconforter lui donner des messages d'espoir, Lucien finit par en "avoir assez de passer son temps à se critiquer, à se rendre malheureux." et alors il s'installe sur une branche au soleil. Soudain quelque chose d'inattendu se produit...Lorsque lui aussi aura l'occasion de consoler une chenille qui ne voudra pas le croire, Lucien sourit car il sait que c'est lorsqu'elle laisserait aller ses doutes et ses peurs, que le papillon caché au fond d'elle s'épanouira. 

Nous avons là de quoi réfléchir et faire le point sur nous-même, n'est-ce pas. Mais c'est aussi un livre qui peut nous aider à rassurer un enfant. Il ouvre de nombreuses discussions outre l'histoire et la question de la quête de soi, sur le cycle du papillon, l'identification de ces derniers, l'identification des fleurs, le temps qui passe et nous avons de beaux modèles pour nourrir notre créativité et celle des enfants. J'ai dû certainement oublier une autre piste tant le livre est riche et puis chacun y trouvera son inspiration. 

Je vous dévoile quelques images : 

- des pages doubles 

- Des détails 

une merveilleuse réalisation d'une branche en fleurs !
j'aime tout particulièrement cette illustration du cocon!
et ce papillon, si grand et si magnifique, devinez qui il est?
 - un gros plan sur la typographie qui parfois change de couleur.


Il est indiqué pour les 3 - 6 ans mais ma fille de 10 ans aime à le feuilleter et le relire. Vous pouvez le trouver ici : http://www.belle-emeraude.com/le-peuple-des-papillons-c2x8897909 

Voilà une bonne lecture pour l'été surtout ne ce moment où de nombreux papillons volent partout.  

Passez un agréable moment!

lundi 26 juin 2017

Regain de créativité

Après le passage de Mercurius chez, nous ma fille aînée s'est reprise de passion pour le feutrage de la laine et a fait quelques cadeaux que voici : 






 Ce n'est qu'un bref aperçu, elle a débordé de créativité.

 Tandis que mon mari de son côté s'est remis à fabriquer des jouets aux enfants. Cette fois-ci, il les a tous impliqués : il s'agissait de trouver un modèle de le reproduire et de tenter de le découper. Chacun a joué le jeu. Mon mari étant là pour s'assurer qu'il y aurait bien un résultat.


Et voici pour souvenir d'autres animaux fabriqués par mon mari et pyrogravés par notre fille aînée : 


De mon côté j'ai eu également un besoin de m'exprimer voici un petit aperçu : 

La famille des math nouvelle version :

Des étoiles de fenêtre improvisées avec des chutes :  


Ce fut une bouffée d'oxygène dont nous avions grandement besoin, d'autant que ça nous a beaucoup manqué cette année!