mardi 25 avril 2017

Ballades sur l'arc en ciel

En cherchant un fond d'écran avec un arc en ciel je suis tombée sur une multitude d'informations et de pistes diverses et variées que je partage avec vous. 
Commençons par donner des définitions. J'ai appris qu'il existait des arcs en ciel, des arcs en terre et des arcs en ciel lunaire. L'arc en ciel tout d'abord, selon wikipédia, est un phénomène optique et météorologique (on parle de photométéore) qui rend visible le spectre continu de la lumière du ciel quand le soleil brille pendant la pluie. C'est un arc coloré avec le rouge à l'extérieur et le violet à l'intérieur.
Bien qu'un arc-en-ciel couvre un spectre de couleurs continu, il est courant de distinguer plusieurs couleurs significatives afin de pouvoir en mémoriser l'ordre. Isaac Newton découpa l'arc-en-ciel en sept couleurs : rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet. Six de ces couleurs correspondent à un champ chromatique existant dans la langue ; il ajouta l'indigo pour que le nombre corresponde à celui des noms de notes de la gamme musicale.
Un arc-en-ciel de rosée, ou arc-en-terre, est un phénomène optique semblable à l'arc-en-ciel, souvent de forme hyperbolique, formé au sol par la réfraction et la réflexion des rayons du soleil dans les gouttes de rosée. Ils sont assez rares et se produisent surtout à l'automne quand le refroidissement nocturne par ciel dégagé permet d'importants dépôts de rosée. L'arc se forme de la même façon qu'un arc-en-ciel classique. La source de lumière derrière l'observateur éclaire la brume ou le brouillard et la lumière effectue une réfraction en passant de l'air dans les gouttes, suivie d'une diffraction, puis une réflexion interne et une nouvelle réfraction en sortant des gouttes avant d'atteindre l'observateur. Il est surtout visible sur les toiles d'araignées et plus rarement sur les murs ou encore l'herbe.
Enfin  Un arc-en-ciel lunaire est un phénomène optique apparaissant dans l'atmosphère terrestre. À la différence d'un arc-en-ciel classique, provoqué par la lumière du Soleil, un arc-en-ciel lunaire tire son origine de la lumière réfléchie par la Lune. Un arc-en-ciel lunaire apparaît toujours dans la partie du ciel opposée à la Lune. La Lune doit être basse dans le ciel (42° de hauteur ou moins), le ciel doit être sombre et il doit pleuvoir dans la direction de l'arc. Ces exigences rendent les arcs-en-ciel lunaires nettement plus rares que ceux produits par le Soleil. Ils peuvent également apparaître dans la brume d'une chute d'eau.

Mais ce n'est qu'un aperçu des différentes variétés d'arcs en ciel qui existent. En cherchant des arcs en ciel dans l'art voici ce que j'ai pu trouver :

Ce tableau s'intitule  Varengeville. Orage sur la falaise avec arc-en-ciel  de René Ménard (1862-1930, huile sur carton, 37x 28 cm). Au premier plan, une vache broute dans la lande, près de la falaise, près des buissons et des pins. Au fond, la mer bleue reflète le ciel couvert de nuages gris sombre et blanc, d'où se détache un arc en ciel. À droite, la ligne des falaises marque l'horizon.
Baignades à Asnières Arc en ciel de Georges SEURAT
C'est un tableau de Georges Seurat :
Seurat participa à la naissance de l'impressionnisme scientifique qui va lier l'étude des divisions de la matière (chimie de Lavoisier) à celle de la lumière. Cette évolution fut refusée par les impressionnistes de la première heure.
Seurat naquit dans un milieu bourgeois. Son père, un fonctionnaire, était un homme solitaire, un caractère dont hérita son fils. En 1877, il s'inscrivit à l'École des Beaux-Arts de Paris. Il fut très influencé par Rembrandt, Francisco Goya et Puvis de Chavannes, ainsi que par Ingres dont le professeur avait été un disciple. Ses études furent interrompues par son service militaire qu'il effectua à Brest, où il réalisa des nombreuses esquisses de bateaux, de plages et de la mer.
Rentré à Paris, Seurat se consacra à maîtriser l'art du schéma noir et blanc et commença à peindre réellement en 1882. Il acheva en 1884 « Une baignade à Asnières », son premier des sept grands tableaux. Il participa à la formation de la « Société des artistes indépendants », ouverte, sans jury ni récompenses, et prend alors la tête du mouvement néo-impressionniste (ou pointilliste) qui réunit entre autres Signac, Cross, Angrand, Luce et pendant un certain temps Pissarro.
Après deux ans de travail concentré et systématisé, il termine « Un dimanche après-midi à l'Île de la Grande Jatte » : c'est son œuvre principale. Dans cette composition, les contrastes de l'ombre et de la lumière sont admirablement répartis dans l'espace. Le tableau donne une atmosphère de dignité monumentale, à travers l'arrangement équilibré des éléments et des figures.
paysage normand à l'arc en ciel de H. HUGREL
Honoré Hugrel (1880 - 1944) a été conservateur des Beaux-arts du musée de Mâcon, alors implanté au dernier étage de l’hôtel de ville, de 1928 à sa mort. Il a été aussi peintre de talent utilisant souvent la technique à la “détrempe”. Peintre de paysage et animalier, il a exploré la région pour nourrir ses peintures, bucoliques ou témoins de la vie d’alors. Ses œuvres sont nombreuses aux Ursulines. D'autres oeuvres de ce peintre ici : http://www.arcadja.com/auctions/fr/hugrel_h_/artiste/436225/
Vous trouverez d'autres tableaux autour des arc en ciel ici : https://www.quizz.biz/quizz-666117.html
L'arche de Noé après le déluge, de Luini AURELIO (vers 1530 - 1593)
Vous connaissez tous l'histoire à laquelle renvoie ce tableau Vous pourrez la trouver dans la Bible en Genèse 6 : 9 - 20
Ceci est l’histoire de Noé.
Noé était un homme juste. Il se montrait intègre parmi ses contemporains. Noé marchait avec le [vrai] Dieu. 10 Avec le temps Noé devint père de trois fils : Sem, Cham et Japhet. 11 Et la terre se pervertit sous les yeux du [vrai] Dieu, et la terre se remplit de violence. 12 Alors Dieu vit la terre et, voyez, elle était pervertie, car toute chair avait perverti sa voie sur la terre. 13 Après cela, Dieu dit à Noé : “ La fin de toute chair est venue devant moi, car la terre est pleine de violence à cause d’eux ; et voici que je les ravage avec la terre. 14 Fais-toi une arche en bois d’arbres résineux. Tu feras des compartiments dans l’arche, et tu devras la couvrir de goudron en dedans et en dehors. 15 Voici comment tu la feras : trois cents coudées la longueur de l’arche, cinquante coudées sa largeur, et trente coudées sa hauteur. 16 Tu feras à l’arche un tsohar [toit ou fenêtre], et tu l’achèveras à une coudée vers le haut, et tu mettras l’entrée de l’arche sur son côté ; tu lui feras un [étage] inférieur, un deuxième [étage] et un troisième [étage]. 17 “ Et quant à moi, voici que j’amène le déluge des eaux sur la terre, pour ravager de dessous les cieux toute chair dans laquelle la force de vie est en action. Tout ce qui est sur la terre expirera. 18 Oui, j’établis mon alliance avec toi ; et tu devras entrer dans l’arche, toi, tes fils, ta femme et les femmes de tes fils avec toi. 19 De toute créature vivante de toute sorte de chair, tu feras entrer dans l’arche deux de chaque pour les garder en vie avec toi. Ils seront mâle et femelle. 20 Des créatures volantes selon leurs espèces et des animaux domestiques selon leurs espèces, de tous les animaux qui se meuvent sur le sol selon leurs espèces, deux de chaque y entreront, vers toi, pour les garder en vie. 21 Et quant à toi, procure-toi toute sorte de nourriture qui se mange ; tu dois l’amasser près de toi, et cela devra servir de nourriture pour toi et pour eux. ” 22 Et Noé se mit à faire selon tout ce que Dieu lui avait ordonné. Ainsi fit-il, exactement.
Ce pour le point de départ. Puis en Genèse 9 : 8 - 19 voici le passage relatif à l'arc en ciel après maints événements
  Dieu dit encore à Noé et à ses fils avec lui : “ Quant à moi, voici que j’établis mon alliance avec vous et avec votre descendance après vous, 10 et avec toute âme vivante qui est avec vous, parmi les oiseaux, parmi les bêtes et parmi toutes les créatures vivantes de la terre avec vous, depuis tous ceux qui sortent de l’arche jusqu’à toute créature vivante de la terre. 11 Oui, j’établis vraiment mon alliance avec vous : toute chair ne sera plus retranchée par les eaux d’un déluge, et il n’y aura plus de déluge pour ravager la terre. ” 12 Et Dieu ajouta : “ Ceci est le signe de l’alliance que je mets entre moi et vous, et toute âme vivante qui est avec vous, pour les générations pour des temps indéfinis. 13 Mon arc-en-ciel, oui je le mets dans le nuage ; il doit servir de signe de l’alliance entre moi et la terre. 14 Et il arrivera ceci : lorsque je ferai venir un nuage au-dessus de la terre, alors, à coup sûr, l’arc-en-ciel apparaîtra dans le nuage. 15 Et vraiment je me souviendrai de mon alliance qui est entre moi et vous et toute âme vivante parmi toute chair ; et les eaux ne deviendront plus un déluge pour ravager toute chair. 16 L’arc-en-ciel devra paraître dans le nuage et, à coup sûr, je le verrai pour me souvenir de l’alliance pour des temps indéfinis entre Dieu et toute âme vivante parmi toute chair qui est sur la terre. ” 17 Et Dieu redit à Noé : “ Ceci est le signe de l’alliance que j’établis vraiment entre moi et toute chair qui est sur la terre. ” 18 Et les fils de Noé qui sortirent de l’arche étaient Sem, Cham et Japhet. Plus tard, Cham fut le père de Canaan. 19 Ces trois étaient les fils de Noé, et c’est à partir de ceux-là que se répandit la population de toute la terre.
 Puis j'ai trouvé d'autres textes. Celui-ci que j'utilisais pour l'aquarelle avec les enfants :
L'Arc en ciel - Poésie d'amitié
Savez vous que l'arc en ciel est composé d'une vingtaine de couleurs, comme le poupre, le safran .... Les couleurs de l'amitié !
un jour, toutes les couleurs du monde se mirent à se disputer entre elles, chacune prétendant être la meilleure, la plus importante, la plus belle, la plus utile, la favorite.

Le vert affirma:
"je suis le plus essentiel, c'est indéniable. Je représente la vie et de l'espoir. J'ai été choisi pour l'herbe, les arbres et les feuilles. Sans moi, les animaux mourraient. Regardez la campagne et vous verrez que je suis majoritaire."

Le bleu prit la parole :
"Tu ne penses qu'à la terre mais tu oublies le ciel et l'océan. C'est l'eau qui est la base de la vie alors que le ciel nous donne l'espace, la paix et la sérénité. Sans moi, vous ne seriez rien."

Le jaune rit dans sa barbe:
"Vous êtes bien trop sérieux. Moi j'apporte le rire, la gaieté et la chaleur dans le monde. A preuve, le soleil est jaune, tout comme la lune et les étoiles. Chaque fois que vous regardez un tournesol, il vous donne le goût du bonheur. Sans moi, il n'y aurait aucun plaisir sur cette terre."

L'orange éleva sa voix dans le tumulte :
"Je suis la couleur de la santé et de la force. On me voit peut-être moins souvent que vous, mais je suis utile aux besoins de la vie humaine. Je transporte les plus importantes vitamines. Pensez aux carottes, aux citrouilles, aux oranges, aux mangues et aux papayes. Je ne suis pas là tout le temps mais quand je colore le ciel au lever ou au coucher du soleil, ma beauté est telle que personne ne remarque plus aucun de vous."

Le rouge qui s'était retenu jusque là, prit la parole haut et fort :
"C'est moi le chef de toutes les couleurs car je suis le sang, le sang de la vie. Je suis la couleur du danger et de la bravoure. Je suis toujours la vie. Je suis toujours prêt à me battre pour une cause. Sans moi, la terre serait aussi vide que la lune. Je suis la couleur de la passion et de l'amour, de la rose rouge, du poinsettia et du coquelicot."

Le violet laissa parler le pourpre. le pourpre se leva et parla dignement :
"Je suis la couleur de la royauté et du pouvoir. Les rois, les chefs et les évêques m'ont toujours choisie parce que je suis le signe de l'autorité et de la sagesse. Les gens ne m'interrogent pas, ils écoutent et obéissent."

Finalement l'indigo prit la parole, beaucoup plus calmement que les autres mais avec autant de détermination :
"Pensez à moi, je suis la couleur du silence. Vous ne m'avez peut-être pas remarquée mais sans moi vous seriez insignifiantes. Je représente la pensée et la réflexion, l'ombre du crépuscule et les profondeurs de l'eau. Vous avez besoin de moi pour l'équilibre, le contraste et la paix intérieure."

Et ainsi les couleurs continuèrent à se vanter, chacune convaincue de sa propre supériorité. Leur dispute devint de plus en plus sérieuse. Mais soudain, un éclair apparut dans le ciel et le tonnerre gronda. La pluie commença à tomber fortement. Inquiètes, les couleurs se rapprochèrent les unes des autres pour se rassurer.

Au milieu de la clameur, la pluie prit la parole :
"Idiotes ! Vous n'arrêtez pas de vous chamailler, chacune essaie de dominer les autres. Ne savez vous pas que vous existez toutes pour une raison spéciale, unique et différente ? Joignez vos mains et venez à moi. Les couleurs obéirent et unirent leurs mains."

La pluie poursuivit :
"Dorénavant, quand il pleuvra, chacune de vous traversera le ciel pour former un grand arc de couleur et démontres que vous pouvez toutes vivre ensemble en harmonie. L'arc-en-ciel est un signe d'espoir pour demain. Et, chaque fois que la pluie lavera le monde, un arc-en-ciel apparaîtra dans le ciel, pour nous rappeler de nous apprécier les uns les autres."


 J'ai trouvé une autre version que voici :  

« Conte de Toutes les Couleurs »
L’origine de l’arc-en-ciel
Il y a bien longtemps, toutes les couleurs du monde ont commencé à se disputer. Chacune a voulu être la meilleure, la plus importante, la plus utile ou la plus aimée.
Le Vert dit :
- Naturellement je suis la couleur la plus importante, symbole de la vie et de l’espoir. J’ai été choisie pour l’herbe, les arbres et les feuilles. Regardez les paysages autour de vous et vous saurez que j’ai raison : lorsque le regard se pose sur toutes les végétations, un grand calme naît et toutes les tensions s’apaisent.
Le Bleu l’interrompit :
- Vous ne pensez qu’à la terre, mais regardez le ciel et la mer. C’est l’eau qui est la base de toute vie et qui s’élève des profondeurs océanes jusqu’aux nuages. Je couvre l’immensité des mille nuances qui m’habitent.
Mais le Pourpre dit alors avec autorité :
- Je suis la couleur de la force. Les ducs, les rois, les chefs de clan et les évêques ont choisi ma couleur parce que je suis le symbole de l’autorité et de la sagesse. Personne n’hésite avec moi. Tous écoutent et obéissent.
Le Jaune rit sous cape :
- Vous prenez tout trop au sérieux. J’apporte rire, joie et chaleur au monde. Comme toutes les étoiles, le soleil irradie ma chaleur tout comme la lune qui le reflète. Le tournesol apporte le rire au monde en se tournant vers le soleil. Tout ce qui est jaune, fleurs, insectes, papillons, projette la lumière et la joie qui n’existeraient pas sans moi !
Ensuite l’Orange vint se congratuler :
- Je suis la couleur chaude de la santé et du renouveau. Peut-être suis-je rare et précieux, mais regardez les fruits qui éclatent de ma vitalité et s’embellissent de mes nuances. Je ne suis pas toujours et partout, mais quand je colore le ciel à l’aurore ou au crépuscule, ma beauté est si grandiose que personne ne pense plus à vous.
L’Indigo prit la parole plus tranquillement que les autres et dit :
- Pensez à moi ! Je suis la couleur du silence. Vous tenez tous compte de moi. Sans moi, vous êtes superficiels. Je représente l’esprit, les idées, les pensées. Vous avez besoin de moi pour équilibrer et contraster la vie, pour vos croyances, pour vos moments tranquilles ainsi que pour votre paix intérieure.
A ce moment, le Rouge, n’y tenant plus, s’écrie :
- Je suis le chef au-dessus de vous tous ! Je suis le sang et la vie, la couleur du danger et du courage. Je suis le feu, mais aussi la couleur de la passion et de l’amour, des roses et des coquelicots. Sans moi, la terre serait aussi morne que la lune !
Et les couleurs auraient continué à se vanter, chacune convaincue de sa propre importance si un éclair soudain n’avait jailli dans le ciel et si le tonnerre n’avait grondé. Une pluie violente tomba sans pitié sur toutes les couleurs apeurées qui se rassemblèrent alors pour se protéger. La pluie s’adressa à elles : 
- Vous êtes toutes stupides à essayer ainsi de surpasser l’autre ! Chacune d’entre vous a sa vocation unique dans ce monde et possède quelque chose de spécial. Serrez-vous la main et venez avec moi. 
Elles firent comme la pluie le leur proposait. Elles se rencontrèrent et se donnèrent la main. 
La pluie leur dit :
- A partir de maintenant, quand il pleuvra, toutes ensembles vous vous lèverez pour former un arc dans le ciel, et rappeler ainsi aux humains qu’ils peuvent ensemble s’unir dans la paix.
C’est pourquoi l’Arc-en-Ciel est un signe d’espoir, d’amitié et de réconciliation. Il unit toutes les couleurs : le Rouge du feu de l’amitié et de l’amour ; l’Indigo des rêves qui remplissent nos cœurs ; l’ Orange chaleureux et rafraîchissant ; le Jaune solaire illuminant le jour ; le Pourpre de l’autorité et de la sagesse ; le Bleu calme du ciel et de l’océan ; le Vert du peuple des végétaux.



 Et chemin faisant, j'ai trouvé cette version de Jacques SALOMÉ : 

Le conte pour enfant de l’arc-en-ciel des émotions

Il était une fois une jeune fille qui n'osait jamais dire ses émotions. À personne, et surtout, surtout pas à ceux qu'elle aimait ! Bien sûr, il n'est pas toujours facile de dire ses émotions car des fois cela déborde. Il y a alors des pleurs, des sanglots ou des rires, des fous rires, des sueurs, du chaud et du froid, bref, plein de choses qui se bousculent dans le corps. Il y a aussi les réactions de l'entourage.. qu'elle imaginait:
-Qu'est ce qu'ils vont penser de moi, qu'est ce qu'ils vont dire ?
Et puis un jour, pour oser parler de ses émotions, il faut déjà les connaître. Vous les connaissez, vous, vos émotions ? Essayez déjà de m'en dire trois pour voir…
Bon, la question n'est pas là, puisque je raconte l'histoire de la jeune fille qui ne savait pas dire ses émotions. 
Un jour qu'elle rêvait éveillée dans son lit, en regardant le ciel, à imaginer les bonheurs qu'elle pourrait avoir dans sa vie, elle vit au-dessus d'elle un magnifique arc-en-ciel. Mais ce qu'il y avait d'étonnant dans cet arc-en-ciel, c'est qu'il possédait une huitième couleur, la couleur noire. C'est très rare un arc-en-ciel avec huit couleurs. Et soudain, elle comprit. Elle comprit tout, elle sut comme cela le nom des émotions qu'elle avait en elle. Grâce aux couleurs de l'arc en ciel. Elle devina que chaque couleur représentait une ou plusieurs émotions. Chaque couleur devenait un mouvement de son coeur, une direction de ses énergies, un élan des sentiments, une vibration du ventre, ou du dos, un scintillement des yeux….
Le rouge par exemple, le rouge était la couleur de la passion, du baiser.

L'orange celle de l'abandon, de l'offrande, du don de soi.

Le jaune celle de la lumière, du jaillissement, du plaisir. Oui, se laisser emporter, confiante, faible comme un sourire de printemps.

Et le vert ? Le vert c'était la couleur du ventre, du mouvement de la vie en elle. De tout ce qu'elle sentait vrai, véritable en elle !

Le bleu, couleur de la tendresse, des caresses sans fin, de la douceur et aussi de l'espoir.

Le violet, lui, était une couleur plus inquiétante, fermée, sourde. Il y a de la violance dans le violet, de la menace. C'est important de savoir aussi reconnaître cela en soi. Violence que l'on porte, violence que l'on provoque parfois.. violence qui arrive par des chemins imprévisibles.

Le noir. Ah ! Cette couleur noire, là, présente dans l'arc-en-ciel.Couleur de la peur, du diable, du diablotin qu'il y avait parfois en elle.

Et puis la couleur blanche, couleur du désir. Du désir infini, multiple, qui renaissait en elle, parfois timide, d'autres fois plus direct, plus osant ! Cette couleur-là est précieuse, indispensable, sans elle les autres couleur n'existeraient pas. Le blanc est une couleur lumière, qui capte toutes les autres et leur donne plus d'existence.

A partir de ce jour-là, la jeune fille, ah! j'ai oublié de vous dire son nom : Yanou, sut parler de ses émotions, car il lui suffisait d'en rechercher la couleur. Elle regardait le ciel, imaginait un arc-en-ciel et cherchait la couleur de l'émotion qui l'habitait.

Bien des années plus tard, elle fut très étonnée d'entendre sa fille lui dire : 
-Tu sais, Maman, je suis un arc-en-ciel d'émotions, je les ai toutes quand je danse. J'adore danser. La danse, c'est le chant des émotions… Des fois j'éclate quand toutes mes couleurs, je veux dire mes émotions, se mettent à vivre ensemble.. oh ! là là . Je vais éclater un jour. !

Je ne sais pas si la fille de Yanou éclatera comme elle le craint, ce que je sais, c'est que sa mère avait fait une grande découverte en associant ses émotions aux couleurs de l'arc-en-ciel.


J'ai également trouvé ce conte sur l'origine des arcs en ciel : 

L’origine des ARCS-EN-CIEL
Vous vous êtes déjà demandé pourquoi il y a tant de couleurs dans l’arc-en-ciel ? Nous savons tous que l’homme et les animaux se disputent parfois mais saviez-vous que ce sont des chamailleries entre les couleurs de notre terre qui ont donné la vie aux arcs-en-ciel? Ecoutez cet ancien conte qui explique comment le soleil a mis fin à cette dispute :
Il était une fois, il y a longtemps, une reine qui adorait les couleurs. Elle les aimait au point de collectionner un maximum de couleurs dans son jardin en y mettant les fleurs les plus variées. Quand la lumière du soleil jouait avec les différentes couleurs, elle en profitait le plus. Comme elle admirait la splendeur du soleil quand, à l’aube, il brillait sur le jaune transparent de l’onagre.
Son cœur bondissait de joie devant la lumière printanière sur le vert fragile des feuilles d’arbre qui poussaient. Mais le plus joli était probablement le soleil tacheté sur les ombelles blanches du persil sauvage à hauteur d’homme sous le jeune dais de verdure de la forêt. Lorsque un beau jour de printemps elle marchait sous les jeunes feuilles du hêtre qui semblait s’enflammer au soleil, elle s’exclamait ravie : « O, l’orange pourrait bien être la plus belle couleur au soleil ! » À sa grande surprise elle entendait la petite voix toute douce et toute triste de la marjolaine sauvage mauve qui demandait : "Ma reine, vous ne préférez pas ma couleur mauve ? Je suis si douce, avec une couleur si claire, je semble presque lilas quand le soleil m’illumine. Ma couleur n’est-elle pas plus belle que l’orange du hêtre de printemps ?" EtonnéE, la reine se penchait vers la marjolaine sauvage et elle parlait en souriant : « Ah!, marjolaine, j’aime toutes les couleurs. Heureusement qu’il y ait tant de couleurs sinon le monde serait si monotone. » Mais ce qui était dit, était dit. A partir de ce jour-là les couleurs du jardin royal se disputaient sur la question à savoir qui était la plus belle. « Je suis la couleur la plus importante », parlait le vert avec arrogance, « regardez autour de vous et vous constaterez que la couleur la plus présente est le vert. » Le jaune s’éclatait de rire et s’exclamait : "Quels pauvres imbéciles, je suis plus importante, le soleil est jaune et sans le soleil il n’y aurait pas de vie possible sur cette terre. Et, vous pouvez les compter, la plupart des fleurs sur cette planète sont jaunes." « Ho,ho », répondait l’eau de l’étang,  « Tu n’as pas bien regardé, il y a plus de bleu que de jaune. Regarde autour de toi, l’eau est bleue, tout comme la mer, les rivières et le ciel et n’oublie pas toutes les fleurs bleues. » Le violet chuchotait, « Vous êtes bien présentes partout, mais il s’agit de dire quelle couleur est la plus belle. Puisque je suis si fragile et si rare, j’estime que je suis la couleur la plus pure et la plus belle. Toutes les couleurs criaient en même temps, le rouge argumentait :  « Les gens aiment le rouge plus que tout parce qu’ils sont émus quand le ciel est tout rouge le matin au lever du soleil et le soir à son coucher. » 
Quand les couleurs se taisaient un instant pour un peu reprendre haleine après la dispute, elles découvraient, effrayées, que de grands nuages orageux et noirs comme de l’encre approchaient. Elles savaient que bientôt, elles auraient à affronter la violence des averses de grêle, des pluies cinglantes, de l’éclair et du tonnerre. Inquiètes, elles se blottissaient l’une contre l’autre en cherchant un abri pour le malheur qui approchait.
Et en ce moment-même, juste au-dessus des nuages foncés, le soleil brillait sur les couleurs et parlait fort :  «Imbéciles, vous êtes toutes exceptionnelles, je dirais même plus, ensemble vous êtes éblouissantes ! »
Les couleurs se regardaient l’une l’autre, et elles voyaient que le soleil avait raison, qu’elles étaient uniques, les unes à côté des autres. Ensemble, elles demandaient au soleil de les aider à prévenir d’autres futures disputes et de faire de sorte qu’elles se rappellent ce moment particulier. Le soleil voulait bien réaliser leur souhait, mais il trouvait que ça devait rester exceptionnel.
C’est pourquoi le soleil brille d’une façon très spéciale sur les couleurs quand il y a de la pluie ou de l’orage qui s’annonce, grâce à quoi les couleurs reflètent au ciel un arc arrondi et coloré, que nous avons appelé « arc-en-ciel ». Et cette beauté est passagère.
La plupart du temps, quand le soleil brille sur un nuage de pluie noir, nous voyons un arc-en-ciel. C’est parce que le soleil brille à travers les gouttes de pluie, ce qui fragmente la lumière et fait un arc-en-ciel. Les sept couleurs ont un ordre fixe : rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet. Les arcs-en-ciel ont toujours été source de créativité pour l’homme, il existe plein de contes et de légendes à ce sujet. Un exemple est le mythe grec dans lequel la déesse Iris apporte les messages de Héra aux gens via un arc-en-ciel. Pour les chrétiens, l’arc-en-ciel est un symbole de « l’union éternelle entre Dieu et tout ce qui vit sur terre. » 
Source : http://contenature.be/tous-les-contes-de-nature/lrorigine-des-arcs-en-ciel

Effectivement il y a la légende d'Iris que j'avais abordée lors de notre travail sur la Grèce. Je verrai pour vous la poster si je la retrouve. 
J'ai aussi trouvé ce poème : 
AVRIL

Avril mois du printemps 
Est celui des averses
Jour après jour le vent
Sur le sol les déverse.

Les prés sont verdoyants
et les arbres s'habillent
D'un feuillage ondoyant
Que la brise brandille.

S'il commence à pleuvoir
Dès lors sous la pluie fine
Pataugent les canards
Dont le corps se dandine.
Puis le soleil revient
Les gouttes cristallines
 
De pluie dans les jardins
Sur les fleurs s'illuminent. 
Sans l'éclaircie du ciel
Comme un heureux présage
Surgit un arc-en-ciel
Irisant les nuages.
  Robert Calmels
 
Robert Calmels, né en 1926, est un ingénieur qui a eu le bonheur d'oeuvrer toute sa vie pour ses contemporains : il y a mis sa fierté comme il l'écrit sur son Site.  Il est aussi l'auteur de nombreux poèmes (recueils "Bouquet d'espérances et " Pétales d'or"). Il "a choisi la poésie pour partager sa foi en l’existence, son espérance en ses contemporains."

Source : http://www.salam-akwaba.fr/article-poeme-et-dictons-d-avril-104234692.html
 Et puis en poursuivant mon chemin j'ai redécouvert une histoire qui m'a rappelé nombre de souvenirs. Il s'agit de l'histoire de Pollyanna que j'ai découvert avec le dessin animé :
https://www.youtube.com/watch?v=eIv_50hA2S0&t=20s
Et je me suis souvenue du film et retrouvé ce passage sur la réfaction (en anglais): 
https://www.youtube.com/watch?v=ty5IrP2EORw
Cette histoire est tirée d'un livre de Eleanor H. PORTER que vous pourrez retrouver ici : https://www.amazon.fr/Pollyanna-Eleanor-H-Porter/dp/B0194F2NAQ/ref=asap_bc?ie=UTF8 . Elle rappelle d'une certaine façon Anne et la maison aux pignons verts de Lucy Maud Montgomery également disponible ici : https://www.amazon.fr/Anne-maison-pignons-verts-roman/dp/2266021826/ref=sr_1_8?s=books&ie=UTF8&qid=1493079442&sr=1-8&keywords=anne+et+la+maison+aux+pignons+verts (je ne gagne rien par ces liens qui sont donnés juste à titre indicatif).

Et finalement j'ai retrouvé ce film de Disney sorti en 1989 : Polly que ma dernière fille a regardé pendant que je cuisinais ce soir. J'ai apprécié énormément les dialogues tout à fait d'actualité à maints égards : 
https://www.youtube.com/watch?v=-E0j1fGHS2E

Je me suis rappelé qu'il était possible de faire des maths avec des arcs en ciel comme je l'expliquais ici : http://ciedesloulous.blogspot.fr/2012/04/un-autre-bloc-de-math-les-gnomes.html et encore depuis je me suis améliorée  car j'ai des pierres pour chaque couleur de l'arc en ciel!

Du coup j'ai voulu compléter par quelques expériences : http://fr.wikihow.com/faire-un-arc%E2%80%90en%E2%80%90ciel qui présente trois manières de faire un arc en ciel. Autres lien et expérience : https://www.youtube.com/watch?v=5JUQiqTKjs4  pour faire un arc en ciel dans une paille et  https://www.youtube.com/watch?v=pKcbt4YotwQ pour faire un arc en ciel dans un verre.

Je me suis souvenu de quelques douceurs que j'avais faites
Et des pistes de bricolages
 Source : http://ciedesloulous.blogspot.fr/2012/04/la-saint-patrick.html
Et finalement j'ai trouvé mon fond d'écran : 
 Avant de vous quitter je partage ceci avec vous :


À bientôt!

lundi 3 avril 2017

Un livre d'histoires à emporter partout

Encore un livre que nous avons apprécié. Bon je vous rassure, il ne s'agit pas de dire : "achetez ce livre il est magnifique!", mais plutôt : "si vous voulez acheter ce livre, voici ce que nous en pensons et comment nous l'exploitons". 

Ceci étant il s'agit aujourd'hui de présenter un recueil d'histoires des éditions Usborne dans cette collection : http://www.usborne.com/fr/catalogue/serie/2~836/contes-et-histoires-illustres.aspx . Il va sortir prochainement  et s'intitule histoires traditionnelles illustrées. Si vous connaissez la collection vous retrouverez le même esprit : couverture molletonnée/matelassée (bref elle encaisse les chocs), format assez petit mais pas trop pour être posé sur une table de chevet ou emmené partout, belles illustrations et contenu assez varié. 
posé sur une feuille A4
un ruban sert de marque page
Voici tout d'abord le résumé : " des géants, des génies, des sorcières, des bonnes fées et un bonhomme de pain d'épice qui fuit pour sauver sa vie. Ce recueil regroupe dix-sept histoires joliment illustrées butinées de par le monde". Et bien je puis vous affirmer que ce n'est pas de la publicité mensongère. Nous avons plaisir à retrouver ces histoires que nous connaissons bien pour certaines, ne serait ce que pour admirer les jolies et sobres illustrations qui donne envie de les reproduire. Le format favorise l'intimité avec l'enfant ou si nous les lisons à un groupe permet de le présenter facilement à l'auditoire. Le texte est très agréable à lire car la police ne fatigue pas les yeux (c'est important si on veut les lire le soir) et le texte est élégant, sobre mais riche. C'est de plus en plus rare avec cette manie de moderniser le texte. Ici le texte  est respecté et l'enfant n'est pas pris pour un imbécile. On lui offre un beau vocabulaire, riche et fouillé. Il y a un jeu de police à certains moments clefs qui donne vie au texte. Les illustrations sont nombreuses mais pas trop et suffisamment discrètes pour ne pas perturber la lecture. Elles sont également très jolies avec le même trait rond caractéristique de cette collection. Ce qui correspond à la tranche d'âge visée (enfin ceci dit je trouve que les adultes ont aussi plaisir à lire ce livre).  Bref il offre l'occasion de passer un agréable moment avec notre /nos enfant(s) autour d'histoires que nous connaissons bien et d'autres que nous découvrons. Voici les histoires : 
le Bonhomme de pain d'épice, le troll et les trois boucs, les trois marraines (ou trois fileuses chez grimm), la petite poule rousse (vous savez celle où elle demande de l'aide et personne ne veut l'aider), le mariage de la souris ( je la connaissais sous le titre la plus mignonne des petites souris), Baba Yaga (mais là les illustrations ne feront pas peur à l'enfant même si Baba Yaga reste une sorcière), le garçon qui criait au loup, la soupe au caillou (la vraie version pas celle avec les animaux même si je l'aime bien aussi), Tam Lin (que j'ai découvert avec ce recueil), les musiciens de Brême, l'énorme navet, le pêcheur et le génie, poussin Froussard, le petit noisetier, le vilain petit canard, le pot magique, le vaillant petit tailleur. 

J'ai arrêté mes commentaires mais en fait j'en connaissais encore d'autres. L'intérêt de ces histoires et surtout du recueil : il rassemble en un volume de belles histoires que l'on a envie de partager. Vraiment je ne regrette pas de l'avoir. Nous l'emmenons partout  et l'ouvrons dès que possible. Chacun a son histoire coup de coeur et nous ne nous lassons pas des illustrations. Et pourtant pour baba yaga, par exemple, j'avoue avoir caché les illustrations de certaines versions car elles étaient vraiment trop susceptibles de faire peur aux enfants. Là aucun problème. À la fin du recueil une double page explique l'origine des histoires c'est un plus si on veut faire des recherches ou cerner le sens du conte. Et parfois on est surpris. Vous ne vous douterez jamais de l'origine de Tam Lin à moins d'avoir le livre ou de connaître l'histoire!

Voici quelques images : 
une illustration face au texte
une illustration au coeur du texte
quelque chose que j'aime beaucoup la première page de l'histoire
une illustration clôt l'histoire
juste pour le plaisir
encore un petit cadeau
une idée de la police
un extrait de la dernière rubrique.

Je vous laisse sur ces belles images (malgré la piètre qualité de mon matériel que je cherche à remédier) et vous souhaite de bons moments de lecture!

dimanche 2 avril 2017

Deux livres sur la nature, parfait pour les beaux jours, et les moins bons!

Me revoilà avec mes livres à présenter. Aujourd'hui je vais vous en proposer deux car ils sont complémentaires et l'un des deux a déjà été présenté chez Cindy du blog "chouette y a plus école" dont voici l'adresse: https://chouetteyaplusecole.wordpress.com/

Il s'agit de deux livres des éditions Usborne. Le premier de la collection "mon grand livre illustré" s'intitule la nature, il n'est pas encore au catalogue, le second s'intitule activités en plein air que vous pouvez trouver ici : http://www.usborne.com/fr/catalogue/livre/2~Act~LJ~11799/activites-de-plein-air.aspx.

 Parlons tout d'abord du livre sur la nature. Nous retrouvons le même concept que pour son cousin sur l'histoire présenté ici : https://laciedesloulousbis.blogspot.fr/2017/03/bonjour-je-reviens-vers-vous-pour-vous.html

Sauf que cette fois-ci l'acteur c'est la nature. Nous explorons divers milieux naturels avec une excellente mise en scène offrant la possibilité d'examiner une foule de petits détails. Une fois encore l'ensemble est très vivant grâce aux onomatopées, le vocabulaire est riche et les textes éclairent sur les activités des différents acteurs. Les non lecteurs comme les débutants auront plaisir à découvrir ces textes. Les plus grands peuvent extrapoler par des recherches aboutissant à des exposés ou des notes dans un cahier nature. En tout cas les illustrations permettent d'identifier les animaux  et autres éléments (arbres, plantes etc) in situ. La vie sous terre ou sous marine (rivière et mer) est représentée lorsque l'occasion se présente ce qui permet de visualiser des cohabitations ou techniques développées par les différents habitants. Différents milieux sont présentés : la rivière bien sûr, mais aussi la prairie avec en face un focus sur les haies, la mer et ses falaises, la vie à marée basse, les arbres et la vie qui y fourmille, les étangs, même la ville est représentée (enfin une périphérie), la montagne. 

Comme pour le livre sur l'histoire de la même collection, nous retrouvons des doubles pages thématiques : les fleurs sauvages, observer les oiseaux (toutes deux excellentes pour identifier les fleurs comme les oiseaux), traces et indices (parfait pour jouer au détective dans la nature), dans les bois (toutes sortes de vie qui s'y trouve ce qui attire l'attention des enfants sur divers détails une fois en ballade), une très jolie illustration sur les quatre saisons (un classique mais vraiment magnifique à regarder en détail), un exposé sur le cycle du papillon et de la grenouille (classique mais les illustrations peuvent aisément être reproduites par les enfants et sont vraiment très belles) et enfin une double page sur la nature la nuit également superbe. 

 

Voici donc un livre très agréable à lire dans lequel les enfants apprennent d'abord à observer et identifier, qui donne vie aux scènes représentées. Là encore l'atmosphère est très paisible. 

Passons maintenant au suivant déjà présenté par Cindy ici : https://chouetteyaplusecole.wordpress.com/2017/03/28/activites-de-plein-air/

Tout d'abord c'est un excellent complément au précédent. En effet il offre un approfondissement concret de "vivre" la nature comme on dit souvent. Quatre pages au début donne des recommandations pour découvrir la nature et l'enjeu.Il se décompose en 6 thèmes : les mares, rivières et mers; découvre la faune; excursion en forêt; dans la nature; dehors par tous les temps; explorateur nocturne. Chaque thème est introduit par une page de garde qui donne des indications sur l'esprit des activités proposées. Certains sont plus détaillés que d'autres : le thème "mares, rivières et mers" ou encore celui intitulé "dans la nature". D'autres sont plus classiques : "dehors par tous les temps" traite des différents types de nuages ou de la pluie et la neige (excellent pour travailler un bloc sur la météo, grade 7 chez Steiner en commun avec des petits) mais il propose aussi des pistes de jeux de plein air comme le cache - cache sardine ou la défense du château. Le thème "dans la nature" est vraiment axé sur le campement : installer un campement, faire un feu, fabriquer un abri, cuisiner sur un feu de camp, s'orienter et faire sa carte ou encore envoyer des messages à l'aide de différents codes (morse, signaux à bras voir son propre code). Ce thème va rappeler des souvenirs à certains...l'occasion de transmettre une expérience peut-être? Personnellement j'y ai retrouvé des abris que je fabriquais avec ma soeur pendant nos vacances. De bons souvenirs!
Dans la rubrique "mares, rivières et mers", plusieurs activités sont proposées notamment pour attraper un crabe ou pêcher à l'épuisette. Mais également des jeux : la chasse au trésors (qui devient classique maintenant), les fléchettes sur le sable...ou des constructions de radeaux ou de barrage et d'autres activités pour apprendre par l'observation (mais je ne détaille pas tout sinon vous n'aurez pas envie d'en savoir plus). Dans la rubrique "découvre la faune", il y a pas mal de piste pour observer les animaux avec peu de choses au final notamment pour attirer les insectes. Pour la rubrique sur la forêt, riche bien que moins fournie, on y trouve par exemple comment baliser un chemin ou faire des signes naturels ou encore le classique mandala nature mais bien d'autres choses encore. 


En fait ce livre offre des pistes d'exploitations diverses, au travers d'illustrations claires mais agréables. Ceci en fait tant un livre pratique qu'un livre qu'on a plaisir à reprendre. Et surtout il donne envie non seulement de faire les activités mais aussi de tenter d'autres activités issues de notre imagination. C'est une bonne invitation au lâcher prise et à se faire confiance. Je crois vraiment que c'est un excellent point de départ pour que parents et enfants se rapprochent, vivent des expériences ensemble et se créent ainsi de très beaux souvenirs à peu de frais. Un glossaire et un index complètent le tout. De plus il y a des pistes de prolongement (en anglais) sur ce lien : http://www.usborne.com/quicklinks/eng/catalogue/catalogue.aspx?cat=1&loc=uk&id=10379&_ga=1.255779976.

Je vous souhaite un agréable moment de jeux, découvertes, rires et partages en pleine nature!